• Version
  • Télécharger 18
  • Taille du fichier 1.85 MB
  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 20 novembre 2020
  • Dernière mise à jour 20 novembre 2020

LES CÉRÉALIERS N°51 - Oct. 2020

Au cours de ce mois d’Octobre 2020, d’avantage qu’au mois de Septembre, on a commencé à observer sur certains marchés les nouvelles récoltes de céréales. Ces nouvelles récoltes, couplées au déstockage de stocks résiduels et aux importations, ont permis de stabiliser les prix notamment sur les marchés de riz et de mil. Par contre, sur les marchés de maïs et de sorgho, de légères hausses ont encore été notées, indiquant que la soudure est prolongée. Ces hausses ont eu lieu dans certains pays où l’on a observé la diminution des stocks commerçants, la baisse des flux d’importation, au moment où les nouvelles récoltes ne sont pas encore mises en marché.

Par pays et par spéculation, la tendance est la suivante :

Pour le riz : La tendance a été à la stabilité sur l’ensemble des marchés des pays suivis (Sénégal, Guinée, Côte d’Ivoire, Burkina, Ghana, Togo, Bénin, Niger)

Pour le maïs : Pendant que des stabilités de prix ont été observées au Sénégal, au Ghana, au Togo, et au Bénin, ce sont plutôt des baisses de prix qui avaient été notées en Côte d’Ivoire et au Burkina alors que le Niger et la Guinée enregistraient de légères hausses de prix sur leurs marchés.

Pour le mil : La tendance a été à la stabilité sur l’ensemble des marchés des pays suivis (Sénégal, Guinée, Côte d’Ivoire, Burkina, Ghana, Togo, Bénin, Niger)

Pour le sorgho : A l’exception du Niger où de légères hausses de prix ont été notées, la tendance a été à la stabilité sur les marchés du Sénégal, Guinée, Côte d’Ivoire, Burkina, Ghana, Togo, Bénin, Niger.