• Version
  • Télécharger 11
  • Taille du fichier 1.86 MB
  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 20 novembre 2020
  • Dernière mise à jour 20 novembre 2020

LES CÉRÉALIERS N°50 - Sept. 2020

Au cours de ce mois de Septembre 2020, globalement, les stocks ont été en baisse sur les marchés céréaliers suivis. Cependant, ces baisses ont été compensées par les mises en marché précoces de nouvelles récoltes et par les flux d’importation.

La fin du mois a été aussi marqué par des inondations dans certaines zones de production au Bénin, au Ghana, et au Niger ayant entrainé des destructions de route et de champ. Cette situation pourrait légèrement baisser les récoltes attendues.

Petit à petit nous sortons de la période de soudure où pour une 3eme campagne consécutive les hausses de prix auxquelles on s’attendait ont été plutôt mitigées sur les marchés céréaliers. Seuls le sorgho et le maïs ont connu quelques hausses tardives vers la fin de la soudure. Dans l’ensemble, les prix ont été plutôt stables, contrairement à nos attentes concernant le riz et le mil.

Pour le riz : Excepté le Niger où de légères hausses de prix ont été notées, la tendance a été à la stabilité sur l’ensemble des 7 autres marchés suivis

Pour le maïs Mis à part le Burkina et le Niger où de légères hausses de prix ont été observées, la tendance a été à la stabilité sur l’ensemble des autres marchés.

Pour le mil : Pendant que le Sénégal, Guinée, Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin enregistraient des stabilités de prix sur leurs marchés, la tendance était à la hausse sur les marchés du Niger et du Burkina

Pour le sorgho : Mis à part le Burkina et le Niger où de légères hausses ont été notées, la tendance était à la stabilité sur l’ensemble des autres marchés suivis